PAVILLON BOSIO
École Supérieure
d'Arts Plastiques
de la ville de Monaco
1, Avenue des Pins,
MC 98000 Monaco

Tél. 00 377 93 30 18 39
Fax. 00 377 93 30 34 36

Pavillon Bosio, école supérieure d’arts plastiques de la ville de Monaco

INTRODUCTION

Lieu historique de l’enseignement artistique à Monaco, le Pavillon Bosio a connu différentes métamorphoses avant d’afficher son identité actuelle.

D’abord école de dessin puis école des Beaux-Arts, c’est depuis 2004 une École Supérieure d’Arts Plastiques (ESAP), délivrant un Diplôme National d’Arts Plastiques (bac +3) ainsi qu’un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique valant grade de Master (bac +5).

La spécificité du cursus dispensé au Pavillon Bosio est de transmettre à ses étudiants une formation polyvalente en art & scénographie, et de leur donner les outils pour qu’ils puissent transposer leur recherche personnelle aux espaces de la scène comme à ceux de l’exposition.

Avec la volonté affirmée de mettre en œuvre une pédagogie de studios et d’externaliser les modes opératoires, l’école développe des Ateliers de Recherche et de Création (arc) en scénographie de spectacle et d’art vivant, scénographie d’exposition, et céramique, et participe régulièrement à des projets partenaires.

Les arc englobent des workshops, des conférences et des colloques, ils donnent l’impulsion à un processus de recherche dès la 2e année d’études. Ils initient également des réseaux entre établissements européens d’enseignement supérieur artistique, qui offrent aux étudiants l’occasion de s’exercer à des pratiques collectives et transversales.

Les collaborations sur des projets partenaires, locaux ou internationaux, associent des musées, des universités, des centres d’art, des compagnies de danse et de théâtre. Plus particulièrement, le contexte culturel de la Principauté de Monaco dispose d’un environnement propice aux rencontres avec les acteurs du monde de l’art, tels que la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo, qui chaque année accueille les étudiants dans des conditions prestigieuses.

Ainsi les futurs créateurs sont-ils régulièrement confrontés à une exigence de professionnalisation, par le biais de situations de commande qui contribuent également à la construction et à l’extension de la pédagogie.

Dans cette dynamique d’échanges, les projets ont l’opportunité de prendre forme à échelle 1, un terrain de jeux est créé où la théorie se réinvente et se déploie.

— Isabelle Lombardot


AGRÉMENT

Le Pavillon Bosio, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco, est habilité à délivrer des Diplômes d’Enseignement Supérieur Artistique :

DNAP (bac+3)
DNSEP valant grade de Master (bac +5)

suite à un Accord Bilatéral entre le Gouvernement de Son Altesse Sérénissime le Prince de Monaco et le Gouvernement de la République Française, relatif à la reconnaissance mutuelle des formations d’enseignement supérieur artistique, spécialité arts plastiques, signé le 11 juin 2004 (Ordonnance Souveraine n° 172 du 30 août 2005 et Décret Français n° 2005-873 du 25 juillet 2005) et un avenant à l’Accord signé le 9 novembre 2010 (Ordonnance Souveraine n° 3.626 du 12 janvier 2012 et Décret Français n° 2012-179 du 6 février 2012).

La Direction des Arts Plastiques du Ministère Français de la Culture et de la Communication émet un avis technique consultatif sur la qualité des recrutements des enseignants de l’école. Elle est également sollicitée pour formuler des conseils et effectuer des expertises relatives à l’évolution du projet pédagogique et du développement de l’établissement.

L’établissement est évalué de façon périodique par une autorité administrative indépendante, l’Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (Aeres).

L’École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco (Pavillon Bosio) est un service public de la Mairie de Monaco.


HISTORIQUE

C’est à un illustre sculpteur que l’école rend hommage, François-Joseph Bosio, né à Monaco le 19 mars 1768 et décédé à Paris le 30 juillet 1845.

À partir des années 1810, fort du succès remporté par son exécution des bas-reliefs s’enroulant autour de la colonne Vendôme de Paris, François-Joseph Bosio, soutenu par Vivant Denon, produit de nombreux bustes dont celui de Napoléon ier et de l’impératrice Joséphine ainsi qu’une grande partie de la famille impériale. Le Nmnm conserve dans ses collections une grande partie de ces bustes. Devenu un artiste à la mode, il compose des scènes mythologiques et notamment, en 1814, Hercule combattant Acheloüs (collection du Louvre), Hyacinthe attendant son tour de lancer un palet et la Nymphe de Salmacis (collection du Nmnm). Parmi ses œuvres les plus connues, il faut citer aussi la statue équestre en bronze représentant Louis XI passant le Rhin, qui orne aujourd’hui la place des Victoires à Paris et le Quadrige de la Paix conduite sur un char qui surmonte l’Arc de Triomphe du Carrousel à Paris. Enfin, une sculpture d’Henri iv enfant de 1824, en argent martelé (collection du Louvre)  connut un prodigieux succès tout au long du xixe siècle.

Le Pavillon Bosio, qui accueille aujourd’hui l’École Supérieure d’Arts Plastiques, a été bâti sur le site de l’ancien Hôtel-Dieu. Ce bâtiment avait déjà abrité, pendant plus de soixante ans, l’école de dessin dirigée par l’artiste Gino Colombo puis par le peintre et décorateur de théâtre Auguste Marocco.

La nouvelle école des Beaux-Arts est inaugurée le 25 juillet 1969 par le Prince Rainier III et la Princesse Grace de Monaco. Danièle Lorenzi-Scotto, artiste, en assume alors la direction.

Claude Rosticher, peintre (groupe Signe) et professeur de dessin, en prend la succession pendant plus de vingt ans, mettant en place deux années préparatoires aux concours d’entrée des écoles supérieures d’art françaises, puis l’année propédeutique.

En 2001, son successeur Michel Enrici, critique d’art et commissaire d’exposition, dirige l’école pendant quatre ans. Il met en place le cursus bac +3 et les premiers dnap.

La reconnaissance de l’équivalence des diplômes dispensés par le Pavillon Bosio est officialisée en juin 2004.

Les premiers DNAP (bac +3) ont été délivrés en juin 2005.

Les premiers Diplômes Nationaux Supérieurs d’Expression Plastique, option art & scénographie (bac +5) ont été délivrés en juin 2007.

Les premiers DNSEP valant grade de Master ont
été délivrés en juin 2011.

l’actualité