La recherche

La recherche au Pavillon Bosio

La recherche a été inscrite au projet d’école dès sa création. La place qu’elle occupe dans le cursus répond à la volonté d’associer une dimension scientifique au volet pédagogique. 

La recherche au Pavillon Bosio se déploie selon plusieurs modalités :

Par l’élaboration d’Ateliers de Recherche et de Création en Art & Scénographie et de projets partenaires, qui servent de socle au travail d’investigation plastique et théorique de l’ensemble des étudiants et plus particulièrement ceux de la phase projet (4e et 5e années). 

Par l’invitation régulière d’artistes et de théoriciens pour des conférences, séminaires et workshops.

Par l’organisation d’un colloque annuel, événement qui se prolonge par l’édition de la revue Pavillon.Par la participation de certains professeurs de l’Esap à des unités de recherche universitaires ou indépendantes. Cette implication se traduit par l’intervention de ces enseignants-chercheurs lors de journées d’études et de séminaires et par la publication d’articles dans des revues spécialisées.

Programmes de recherche

Par la création de programmes de recherche : 

 — De 2012 à 2015, et dans le prolongement du travail mené en 2011/2012 autour du dispositif scénique, un programme de recherche a interrogé la place de l’objet sur scène. Il s’est développé à partir de perspectives théoriques comme de l’analyse des expérimentations menées par les étudiants en phase projet et en post-diplôme. Il a donné lieu à l’organisation d’un colloque, suivi de la publication du numéro 5 de la revue Pavillon, intitulé « L’Objet scénique ». Comment l’objet intervient-il sur scène aujourd’hui ? Quelles fonctions recouvre-t-il et quelle esthétique produit-il à l’heure des associations entre animé et inanimé, bricolage et production de masse, fétichisme et déni de la matérialité ? Telles étaient les différentes questions qui ont traversé ce programme de recherche.

En 2015-2016, un nouveau programme a été inauguré, il sera reconduit en 2016-2017. Intitulé « Habiter l’exposition », il poursuivra et approfondira les recherches et expériences menées autour des formats de l’exposition depuis plusieurs années au sein de l’Esap. En rupture avec une conception classique du musée, l’idée d’habiter l’exposition traduit une vision dynamique, temporelle, vivante et sociale de la relation entre l’œuvre et les spectateurs. L’espace pensé comme plateau sera activé par des principes scénographiques conçus dans le prolongement des œuvres. Des projets pratiques seront conduits jusqu’à la réalisation et l’ouverture au public, incluant le temps de la rencontre dans la conception scénographique qui alliera professionnalisation et expérimentation. Ce programme proposera aussi des séminaires, colloques et publications, autant de moments de réflexion et de mise en perspective historique et théorique des projets. 

Par le rapprochement en cours de programmation avec le Centre de Recherche en Histoire des Idées (Université de Nice Sophia-Antipolis), afin de réfléchir ensemble à l’instauration de séances de discussion entre étudiants et professeurs autour du couplage des notions «art» et «scénographie». Ainsi, sous la conduite de leurs professeurs (Carole Talon-Hugon, Ondine Bréaud-Holland, Mathilde Roman), plasticiens et étudiants en philosophie de l’art se demanderont par exemple quel sens donner à l’expression «scénographie d’auteur» ou «l’exposition comme médium».