2e cycle

4e année : présentation

Phase projet

La 4e année commence dès le mois de juillet au Festival d’Avignon. Première étape de la phase projet, elle est dédiée à la définition et au développement d’un domaine de recherche en scénographie, dans la perspective de former des artistes-scénographes investis dans la création contemporaine. La pédagogie s’articule autour de projets communs, de workshops et d’ARC (en réseaux avec les écoles partenaires), afin d’englober toutes les problématiques liées à l’espace et d’extraire de ce questionnement une production artistique.

Dès le semestre 7, les étudiants sont impliqués dans les projets en collaboration avec les partenaires de l’école, tels que l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4), l’École Supérieure d’Art de Lorraine (Metz), l’Université de Lorraine, et les FRAC PACA et Lorraine pour la scénographie d’exposition, ou la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo, l'UDK de Berlin, l'ENSAV-La Cambre et la Toneelacademie de Maastricht pour la scénographie de spectacle et d’art vivant. La participation aux ARC, notamment dans le cadre des réseaux P’art et Ecart, vient renforcer l’immersion dans les différents univers de la scénographie.

Une partie du semestre 8 est consacrée à un stage d’une durée variable dans une institution culturelle ou une école partenaire. Ce déplacement permet à l’étudiant d’enrichir son expérience, qu’il restituera dans un rapport de stage et lors d’une présentation publique. Enfin, l’étudiant commence à rédiger au cours de ce semestre son mémoire de fin de cycle. Parallèlement à la mise en forme du projet personnel, il développe une réflexion critique sur des pratiques scénographiques, avec lesquelles il met en relation son propre processus de création.

Coordination : Dominique Drillot

5e année : présentation

La 5e année prépare au diplôme de fin d’études (DNSEP valant grade de Master), elle vise à l’acquisition d’une autonomie artistique et intellectuelle. 

Au cours de cette année, les étudiants se déterminent dans le choix d’un axe fort de la scénographie, entre scénographie de spectacle et d’art vivant et scénographie d’exposition (l’exposition comme medium).
Il n’y a pas de scission entre projets partenaires et recherche personnelle, investis de la même façon par les étudiants, qui en dégageront leurs personnalités artistiques. Le travail mené dans le cadre de collaborations telles que les Imprévus (Ballets de Monte-Carlo) ou les ARC (avec l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4), l’École Supérieure d’Art de Lorraine (Metz), l’Université de Lorraine, et au sein des réseaux P’Art et Ecart), trouve en effet à se recontextualiser dans leur pratique.

Art et scénographie sont rassemblés en une seule et même entité, et s’expriment dans un projet de diplôme qui fait apparaître une réflexion engagée d’artiste-scénographe, étayée à l’écrit par le mémoire de fin d’année.

Coordination : Gilbert Della Noce


DNSEP (bac +5)
Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (bac +5), 
Art & Scénographie 
valant  grade de master
 
Le candidat doit présenter, sous la forme d’un accrochage, une production plastique, énoncer une méthode de recherche et dans un premier temps une proposition théorique.
 
L’étudiant expose son travail en le recontextualisant dans le champ de l’art avec des références précises. 
 
Le jury de diplôme national supérieur d’expression plastique, nommé par le directeur du Pavillon Bosio, est composé de cinq membres, dont un docteur.
 
un représentant de l’établissement choisi parmi les enseignants ;
quatre personnalités qualifiées extérieures à l’établissement.
 
Le passage du diplôme national supérieur d’expression plastique est constitué de deux épreuves :
  • la soutenance d’un mémoire d’une durée de vingt minutes ;
  • la soutenance d’un travail plastique d’une durée de quarante minutes.
1. Soutenance du mémoire (20 mn)
Le jury de soutenance du mémoire est composé de deux membres, il est présidé par un docteur. La soutenance du mémoire a lieu au début du semestre 10. À l’issue de la soutenance du mémoire, le jury établit un rapport écrit, qui est communiqué aux autres membres.
 
2. Soutenance d’un travail plastique (40 mn)
En fin de semestre 10, l’ensemble du jury de diplôme national supérieur d’expression plastique assiste à la présentation du travail plastique. À l’issue de cette épreuve, il délibère en tenant compte du rapport établi par le jury de soutenance du mémoire. Il délivre les crédits correspondant au travail plastique (25 crédits) et au mémoire (5 crédits).
 
Le DNSEP est délivré par le Pavillon Bosio.